Témoignages

 

QUOI DE PLUS RÉVÉLATEUR QUE DES TÉMOIGNAGES...

 

Des femmes qui fréquentent La Parolière

« C'est d'ailleurs l'une des particularités de La Parolière : on est là pour toi, pour ton besoin spécifique. Ces femmes sont à notre écoute, elles nous accueillent avec tellement de chaleur... Elles veulent vraiment nous aider et font ce qu'il faut pour y arriver. De plus, comme les coûts de l'aide individuelle sont en fonction de notre salaire, j'ai pu profiter de ce service; sinon, je n'en aurais jamais eu les moyens. » Louise

« Aller à La Parolière, c'est le plus beau cadeau qu'une femme puisse se faire! Ça permet de se retrouver et de prendre conscience de ses talents. À la Parolière, on s'ouvre à la vie! » Nancy


« La Parolière est une maison accueillante, un endroit où l'on respecte chaque femme ». Louise


À La Parolière, plusieurs outils s'offrent justement aux femmes à la recherche de réponses. « Attention : ce n'est pas une pilule magique, mais bien un ensemble de services qui conviennent à tous les besoins, toutes les bourses. Le premier pas, c'est à la femme de le faire, mais plus La Parolière sera connue, plus les femmes sauront où aller frapper pour obtenir l'aide ou l'appui dont elles ont besoin. Nous y sommes tellement bien reçues. La Parolière, ce sont des femmes chaleureuses, à l'écoute, très ouvertes. On voit qu'elles s'intéressent vraiment à nous, à qui nous sommes. » Lise



 

Des personnes engagées à La Parolière

« Ayant longtemps travaillé dans le monde de l'éducation, je connais l'importance que revêt la cellule familiale dans la réussite scolaire d'un enfant, et La Parolière, en aidant les femmes, aide du même coup leurs enfants, leurs proches. »
Jean-Pierre Simard, retraité, Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke

« La population a besoin de La Parolière. En un seul endroit, on retrouve un large éventail de services pour appuyer les femmes, quels que soient leurs besoins. Avec la Parolière, elles ne sont plus seules pour relever le défi qu'elles se sont fixé. »
Danielle Rousseau, copropriétaire de Sherbrooke Toyota

« Qu'on soit un homme ou une femme, on doit reconnaître le rôle important que joue La Parolière. Toute personne en difficulté est en droit de recevoir des services, et La Parolière apporte justement une aide essentielle à plusieurs femmes dans des moments importants de leur vie.»
Jean-Pierre Bertrand, vice-recteur adjoint et
directeur de cabinet, Université de Sherbrooke



 

Des femmes bénévoles à La Parolière

« Oui, j'apporte mon aide, mais j'en profite aussi personnellement! Au sein du conseil d'administration, il existe une belle complicité et énormément de respect entre nous. Comme nous sommes toutes différentes, chacune apporte sa propre expertise et un autre regard. Par ailleurs, à la faveur des témoignages des femmes qui viennent à La Parolière, j'ai énormément évolué. Comme nous allons à la source de l'être humain, les rencontres et les partages sont toujours très enrichissants. » Marie-France Jarry-Bernier, bénévole

« Être bénévole à La Parolière, c'est très gratifiant. Je me sens même privilégiée. Toutes les femmes que j'accueille à « Parole en liberté » sont comme un monde qui s'ouvre à moi. C'est une belle marque de confiance, car elles me partagent une partie de leur jardin secret; il n'est peut être pas toujours beau, ce jardin, mais l'émotion, elle est authentique. Chacune d'elles m'apporte ainsi quelque chose de plus.» Monik Boucher, bénévole à La Parolière depuis 2004

« Beaucoup de femmes portent trop de chapeaux et elles finissent par s'oublier. Il en résulte souvent des insatisfactions et des questionnements. Les aider à trouver un équilibre dans leur vie et à prendre conscience de ce qu'elles valent, c'est ce que je leur souhaite le plus.» Charlotte Angers, trésorière du C.A. et bénévole